Extraits choisis des 4 et 11 juillet

L'éclair tombe sur le nuage
Le nuage tombe sur le soleil
Et le soleil tombe sur la vie

Anna

Je me perds dans les couleurs

Les couleurs sont là,
Partout, toujours, tout le temps
J'aimerais tant, comme le peintre,
Le paysagiste ou l'architecte,
Les marier avec facilité

En attendant, fort heureusement,
Elles m'entourent, me bercent, me caressent
Et m'enchantent...
Alors nul besoin de les ordonner ne
subsiste
Il me suffit de contempler et de m'égarer, 
Pour rejoindre les délices de la création,
Simplement en libérant mon attention.

Edouard

Jolie fleur violette
La lumière se tapit
Dans le foin immobile
Le silence saigne
Dans l'incendie oublié
Le mystère s'impatiente
Dans un bain lugubre

Ethan

SOUS une pluie battante 
LES phares des voitures illuminaient de magnifiques arbres
ARBRES qui paraissaient épouvantables
DU fait d'un vent qui se déchaînait sans merci
PARC horrible ou magnifique